Chai

Programme / « habiter les chais » Reconversion d'un chai désaffecté
Lieu / Bordeaux 33
Maitrise d’ouvrage / Agora Bordeaux
Maitrise d’oeuvre / in/uit
Mission / Concour d'idées
Étude / 2012
Livraison / 2018

  • Aujourd’hui... Habiter les chais // La bouche d’art
    Révéler les qualités sémantiques et formelles propres au bâti, en produisant un nouveau récit ar­chitectural faisant hospitalité à la ville qui s’invente : faire de ‘‘ce chai, un lieu habité par la ville d’aujourd’hui’’.
    Conjuguer les imaginaires et les activités des mondes de la nuit, de la création et du MIN et jouer de leurs temporalités et rythmes urbains.
    Offrir une Résidence aux artistes des métiers de bouche, à la fois ‘‘Fabrique d’art culinaire’’ et Univer­sité populaire du goût..
    Un programme... la Bouche d’art
    Au bord d’un maillage urbain tourné vers la culture et la création et à la rencontre d’un quartier en mutation mêlant commerces, bureaux et résidentiel, ce lieu autrefois réservé à la conservation et au négoce sera ici dédié à l’échange et au partage de la culture et de la création culinaires. Il répondra par ailleurs concrètement à un besoin en service de restauration, à proximité notamment des nouveaux acteurs venant travailler sur ce site.
    Ce choix programmatique permet en effet une articulation du futur quartier de la création et de l’équipement du MIN, en proposant une entrée thématique qui tend également à se ré-approprier la mémoire des chais. Il offre également la possibilité d’un autre lieu d’expérimentation, de découverte et de recherche imaginé comme une ‘‘fabrique d’art culinaire’’, entre gastronomie et vin, dans la tradition des ‘‘terroirs culturels’’ du territoire bordelais.
    Lieu d’expérimentation, la Bouche d’art propose une rencontre avec ‘‘les arts et métiers de bouche’’, tant pour le savant que le profane.
    A l’image des résidences d’artistes, ce lieu invitera et accueillera des cuisiniers confirmés ou en formation, provenant d’ici ou d’ailleurs. Les cuisines leur seront mises à disposition à la fois à titre de laboratoire (activité de recherche et d’expérimentation) et de cuisine fonctionnelle (activité de restauration).
    Parallèlement à ces résidences, la Bouche d’Art constitue également un lieu de découverte, de formation et d’éducation au goût.
    A l’image de l’Université populaire du goût, la Bouche d’Art proposera des cycles de rencontres fondés notam­ment sur l’invitation de divers intervenants représentant les différents corps de métier du monde de la gastrono­mie, du vin... (oenologues, sommeliers, producteurs, maraîchers, boulangers, pâtissiers...).
    Des collaborations étroites avec le MIN seront naturellement à favoriser à travers divers ateliers de découverte, de dégustation ou d’éveil culturel...
    De même, des liens avec le FRAC ou les Halles des berges pourront être imaginés autour de programmations croisées (les représentations du goût à travers l’histoire de l’art ; le vin dans la littérature et les arts plasti­ques...)
    Enfin, au-delà du territoire local de la Bouche d’Art, d’autres partenariats seront à construire dans la ville ou à l’échelle régionale, nationale ou internationale. Sur Bordeaux, des relations étroites avec le Musée du vin et du Négoce, le Centre culturel et touristique du vin ainsi qu’avec les écoles de formation aux métiers du vin et métiers de bouche seront également à concrétiser.
    Prolongeant une métaphore de diffusion culturelle, la maison de négoce du vin est reconverti en librairie spécia­lisée autour des arts culinaires, du culinaire dans l’art... (marché éditorial en pleine expansion actuellement). Se distinguant de la façade Sud-ouest travaillant un effet de seuils en terrasse et jardin depuis l’espace public, la façade donnant sur la rue du commerce renvoie à sa qualité de lieu d’échange en maintenant un accès direct à la librairie. Commerce de proximité, cette librairie spécialisée s’adresse plus largement à l’ensemble des bordelais autant qu’aux visiteurs de passage jouissant, en journée, du caractère attractif et de la dynamique du quartier de la création.
    A l’étage, on retrouve un espace de consultation, de lecture et d’exposition vivant au rythme des actualités du lieu : résidences, concours, expositions, conférences...
    Espace intermédiaire au cœur du chai et accessible depuis un espace urbain réaménagé, le ‘‘café serre’’ per­met une rencontre entre :
    - activités de jour et de soirée
    - consultation, lecture, pratique et expérimentation
    - les spatialités de la librairie, du lieu d’exposition, du restaurant et de la cuisine laboratoire
    Grâce à l’apport de lumière créé en toiture, le «café serre» peut recouvrir, selon les moments de la journée, diverses fonctionnalités : café gourmand, salon de lecture, salle de restaurant. Lieu multi-fonctionnel, il peut également s’adapter, par jeux d’occultation (écrans-rideaux), aux autres configurations envisagées : salle de conférence, galerie d’exposition, salle de projection ou de dégustation...
    En écho à cette percée verticale, les différents espaces proposés sont mis en relation par un jeu de baies vitrées permettant vues, transversalités et porosité des usages.
    L’ensemble des lieux que propose la «Bouche d’art» recompose un site de culture culinaire en pratique, offrant une programmation variée au fil des saisons.

Chai

Programme / « habiter les chais » Reconversion d'un chai désaffecté
Lieu / Bordeaux 33
Maitrise d’ouvrage / Agora Bordeaux
Maitrise d’oeuvre / in/uit
Mission / Concour d'idées
Étude / 2012
Livraison / 2018

Projets similaires

Sanagare

Plein Sud

Paramounts

Projets similaires

Sanagare

Plein Sud

Paramounts