Gizeux

Programme / CONCOURS Maisons Passives Ligériennes
Lieu / GIZEUX 49
Maitrise d’ouvrage / Parc Loire Anjou Touraine
Maitrise d’oeuvre / in/uit + A. Molisset
Mission / Concours d'idées
Étude / 2010
Surface / 63m2 / Typologie (t3)
Coût / 129 075 € TTC / log . t3

  • RURALITE ET FORT POTENTIEL DE L'EXISTANT
    Le site d’implantation de Gizeux est remarquable et appelle un aménagement des espaces extérieurs en cohérence avec le site existant.
    Très attentives au contexte et à son devenir, nous avons été frappées lors de nos repérages par la situation du terrain, accessible depuis la place du Boeuf Couronné : séquence paysagère tout en découverte avec son accès latéral et sa façade classique, laissant apparaître un corps de ferme, en « L » des plus intéressants . Dès lors, force est de constater que l’implantation des bâtiments existants laisse apparaître et impose en quelque sorte son parcellaire au site. Dans une démarche de développement durable, nous avons fait le choix de maintenir une grande partie des bâtiments existants. Les noues et fossés viennent dessiner et délimiter cette parcelle. Partant de ce constat, nous nous sommes servis de l’implantation initiale pour tester et développer l’implantation du programme architectural et montrer ainsi l’étonnante capacité du site à intégrer ce type d’opérations.
    Les différents espaces se répartissent depuis l’entrée de la parcelle jusqu’en limite de terrain, autour de la voie d’accès existante. Cette disposition permet de réduire l’impact de la voiture tout en l’introduisant de manière significative sur le site. L’automobile étant indispensable en site rural, nous avons opté pour la conservation de ce type d’implantation. L’ensemble de ces éléments permettent ainsi, une implantation originale des constructions, évitant l’effet d’alignement.
    DEMARCHE ARCHITECTURALE :
    Nous avons à coeur d’amener un nouveau terrain d’échange sur le site à présent délaissé. Il nous a semblé capital dans cette démarche de favoriser les lieux de convivialité. Notre parti-pris a été de mêler régulièrement l’intime et le public. Au centre de la place, un espace public aménagé, accueille des bassins de phyto-épuration. Habituellement le traitement des eaux usées est excentré, dans notre projet il devient au contraire un lieu de réflexions, d’échanges et d’observations.
    Les bâtiments sont implantés selon deux orientations, une majeure, Est-Ouest, une autre, Nord/Sud, permettant la meilleure auto-régulation thermique et optimisant l’éclairage naturel.Les volumétries et matériaux varient ensuite suivant leur orientation et leur destination. La conception des façades a été guidée par une réflexion sur la protection solaire, sur les ouvertures. Les ambiances lumineuses et les échappées visuelles sur l’extérieur apportent aux différents aménagements des qualités qui leurs sont propres. En plus de définir les espaces, les ambiances lumineuses et les échappées visuelles créent des atmosphères particulières qui donnent aux lieux qualités propres. C’est pourquoi nous y avons apporté une attention particulière :
    * espaces généreux des logements et lumière traversante;
    * cheminements agréables des circulations qui profitent de vues séquentielles tout au long de ceux-ci;
    * vues depuis chaque logement sur un jardin;
    * vues depuis les jardins suspendus sur l’espace public ;
    * lumière naturelle de tous les lieux de travail et d’hébergement, lumières qui enrichissent
    Cette implantation apporte vie, lumière et vues au coeur du site constituant cet espace en véritable Place Centrale. Une zone de plantations arbustives à feuilles caduc devant les façades ouest et sud de la place permettra de conserver l’intimité devant les logements.
    PALETTE VEGETALE :
    Des sentiers, en stabilisé renforcé, permettent aux riverains de se promener depuis l’espace public recréé en coeur de site jusqu’aux nouvelles édifications. Ce parcours est, tout au long du site, protégé à l’Est par la plantation d’arbres et haies et abrité des vents dominants par les bâtiments à l’Ouest. Loin de ne servir qu’à l’agrément, les végétaux que nous retrouvons au détour de nos promenades seront implantés de manière précise afin protéger les habitations des surchauffes d’été. Ainsi nous retrouverons systématiquement des arbres à feuilles caduques devant les espaces vitrés orientés au sud. A l’Ouest par contre, ce seront des treilles placées devant les fenêtres qui joueront ce rôle protecteur.
    Des noues végétales sont implantées, en pied de bâtiment, pour guider l’eau vers le bassin humide. Une palette végétale accompagnant fossés et noues pour rénover, élargir et diversifier la flore donc la faune locale dans un souci d’intégration paysagère devra être établie. Malgré un terrain massivement imperméabilisé par les surfaces du programme, nous avons cherché à satisfaire la gestion des eaux pluviales en s’appuyant sur le principe de « bio-rétention ». En créant des zones d’inondation prioritaires, sur les toits, sur les espaces verts, sur l’espace public et les terrasses. Ainsi dans une démarche écologique, grâce à des techniques de déviation, d’acheminement et de stockage, la bio-rétention permet une utilisation vertueuse de l’eau favorisant les éléments vivants, l’infiltration dans le sous sol pour les nappes aujourd’hui bien malmenées ou encore une mise en valeur très soignée des espaces paysagers urbains ou ruraux.
    DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE :
    Les solutions architecturales retenues pour la construction de ces bâtiments présentent des caractéristiques bioclimatiques et ont été spécialement étudiées en fonction de :
    * l’orientation et l’ensoleillement: Des brises-soleils en façades suivant l’orientation, permettent une protection solaire passive efficace;
    * l’isolation: une enveloppe isolante et performante recouvre l’ensemble des façades : complexe de façades ou ossature bois avec isolant, bardage bois ou zinc;
    * le traitement d’air, la ventilation, les économies d’énergie: adaptés aux besoins, aux différentes natures de locaux ainsi qu’à leur orientation, permettant de garantir un bilan énergétique d’ensemble au-dessus des seuils réglementaires;
    * la gestion de l’eau: les eaux pluviales sont d’abord une ressource dont il s’agit de préserver au mieux le cycle naturel.
    * la gestion du chantier : la structure en ossature et charpente bois permet de réduire les nuisance du chantier.

Gizeux

Programme / CONCOURS Maisons Passives Ligériennes
Lieu / GIZEUX 49
Maitrise d’ouvrage / Parc Loire Anjou Touraine
Maitrise d’oeuvre / in/uit + A. Molisset
Mission / Concours d'idées
Étude / 2010
Surface / 63m2 / Typologie (t3)
Coût / 129 075 € TTC / log . t3

Projets similaires

Fay

Vignes

Brem

Projets similaires

Fay

Vignes

Brem